Vous devez être nombreuses  à avoir lu comme moi  "deux petits pas sur le sable mouillé" d'Anne -Dauphine Julliand.

 

deux-petits-pas

Elle y relate l'histoire de sa petite fille Thaïs atteinte d'une maladie orpheline incurable.

Je pense que je n'ai jamais autant pleuré en lisant un livre, d'ailleurs sangloter serait plus juste. l'homme de ma vie me voyant dans cet état m'a dit qu'il fallait être folle pour lire une livre qui rendait aussi malade.

Quand on m'a proposé d'aller la voir en conférence, je me suis naturellement demandé si cela avait un sens vu que je connaissais déjà son histoire et l'effet que celle-ci avait eu  sur moi

Quelle claque j'ai prise hier soir!

Elle a commencé la conférence en disant qu'elle n'avait pas l'intention de nous donner une leçon de bonheur et pourtant ....

On a devant nous une personne touchée par la grâce qui parle de coeur à coeur avec une simplicité bouleversante.

Elle nous enseigne le lâcher prise et la magie des mots de l'enfance. Elle applique une philosophie forgée de son expérience de vie qu'on peut tous adopter au quotidien.

Elle fait sienne une phrase entendu à la radio " quand on ne peut plus rajouter de jours à la vie, on peut rajouter de la vie aux jours"

 

Si vous ne la connaissez pas je ne peux que vous encourager à la lire et à aller l'écouter, vous en sortirez transformés par une véritable leçon d'amour....

 

 

 

 

Anne-Dauphine Julliand et Loïc de Rosanbo

Anne-Dauphine Julliand est née à Paris en 1973. Après son baccalauréat, elle poursuit des études de journaliste. Elle exerce dans la presse quotidienne puis dans la presse spécialisée.

En juillet 2000, elle épouse Loïc de Rosanbo. En 2006, elle apprend que leur deuxième enfant, Thaïs, alors âgée de deux ans, est atteinte d’une maladie génétique dégénérative incurable: une leucodystrophie métachromatique. Son espérance de vie est très courte. En 2011, Anne-Dauphine Julliand publie Deux petits pas sur le sable mouillé, un témoignage racontant leur vie de famille durant la maladie de Thaïs, jusqu’à sa mort en décembre 2007. Le livre s’est vendu à plus de 200 000 exemplaires en France. Il est traduit en 20 langues.

 

Loïc de Rosanbo est né en France en 1973. Il fait des études de commerce qui lui ouvrent les portes d’un cabinet de conseil en organisation. Il épouse Anne-Dauphine Julliand en juillet 2000. En apprenant la maladie incurable de leur fille Thaïs en 2006, Loïc et sa femme lui promettent qu’elle aura une belle vie, pas une vie comme les autres petites filles, certes, mais une vie où elle ne manquera jamais d’amour. Pendant plusieurs mois, alors que Thaïs est en soins palliatifs à domicile, Loïc et sa famille s’efforcent « d’ajouter de la vie aux jours, puisqu’on ne peut plus ajouter de jours à la vie ». Après la mort de sa fille en décembre 2007,

Loïc change de carrière professionnelle pour se lancer dans la menuiserie. Il codirige aujourd’hui une entreprise de quelque 50 employés, entreprise qui a pour mission de favoriser l’insertion sociale dans le domaine du Bâtiment,